LITTERATURE JEUNESSE NATURE

Le souffle du vent : une ode magnifique à cet élément insaisissable

Après Le rythme de la pluie, j’ai découvert cet album du très talentueux Grahame Baker-Smith.

Les enfants ont adoré l’histoire car elle est racontée à travers les yeux de deux enfants. J’ai été émerveillée et subjuguée par les paysages.

Bienvenue chez Aya, une petite fille qui vit sur le continent africain. Dans le creux de ses mains, voilà un petit martinet qu’elle a soigné, prêt pour un long périple migrateur.

Le vent s’est levé, la montgolfière est prête à partir.
Le petit martinet s’envole ainsi pour un voyage porté par le souffle du vent.

Kûn habite au Japon de l’autre côté du globe, et attend impatiemment l’arrivée de ces oiseaux. Il se réjouit car cela signifie que l’été approche.

Avant de repartir à la fin de la saison, les martinets viennent aussi y couver leur nid…

Le texte poétique exprime toute la majestuosité et la dureté parfois du vent, élément impalpable aux mille visages (façonner les paysages, faire danser les feuilles, créer des spirales d’ouragans…).

Le récit nous amène aussi à nous intéresser à ces petits martinets dont on parle tout au long de l’album. On les suit dans l’aventure extraordinaire de la migration guidée par le vent et dans le cycle de leur vie.

Les illustrations m’ont donné des frissons. A travers ces tableaux, on observe tout le réalisme des scènes. Tout s’anime.

On sent presque la douceur du vent nous frôler le visage tellement il est représenté avec justesse. On perçoit aussi toute la fureur de ce phénomène quand il se déchaîne.

Toutes les pages sont des photographies détaillées du monde. Elles sont subtilement mises en valeur par la palette de couleurs choisies.

Je vous invite à découvrir ce magnifique livre dont le final se termine en apothéose.

De Graham Baker-Smith
Publié aux éditions Kimane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.